• œuvre du mois

    œuvre du mois

    Ce buste de jeune femme par le sculpteur tarbais Firmin Michelet a été acheté en salle des ventes à St Jean-de-Luz en octobre dernier. Il s’agit d’un buste en marbre blanc de carrare.

    Firmin Michelet (1875-1951), est un sculpteur tarbais qui a obtenu diverses distinctions dans les salons parisiens. Ses œuvres sont présentes dans plusieurs collections publiques en France et il est l’auteur à Tarbes, entre autres de la statue équestre du Maréchal Foch (face au 1er régiment de Hussards) inaugurée en 1953 et du Monument au Souvenir des Enfants des Hautes-Pyrénées morts pour la France (Allées du Général Leclerc). 

    Buste de Femme à la chevelure fleurie, Ophélia (?)

    Lien pour œuvres de Michelet :

    http://art.loucrup65.fr/firminmichelet.htm

  • "Portraits de femmes"

    Portraits de femmes du XVe au XXe siècle

    Un regard sur les collections du musée Massey

    Les œuvres interrogent à la fois l’histoire, l’histoire de l’art et l’histoire des sociétés : Qui se fait représenter et pourquoi ? Quel est le rôle et quelle est la place du portrait ? L’image de la femme renvoie également à sa place dans la société : mère, épouse, objet de plaisir et de convoitise, objet de pouvoir ?... Les regards que proposent ce parcours touchent par leur présence. Ils reconstituent cette grande chaine de l’humanité en nous rattachant à ces existences passées

     

  • LLes Hussards du monde

    LLes Hussards du monde

    La collection « Historique des Hussards », qui a acquis une réputation internationale, rassemble plus de 15 000 objets évoquant 400 ans d’histoire, du XVIe au XXe siècle, dans trente pays différents. Elle a été constituée à partir de 1955 par Marcel Boulin, alors conservateur du musée, pour lier l'élevage du cheval anglo-arabe à la présence des régiments de hussards en garnison à Tarbes.

    Ce corps de légende a vu le jour en Hongrie au XVIe (1545) et s'est répandu à travers l'Europe entière, atteignant même au XVIIIe siècle plusieurs pays des deux Amériques.

    La présentation au public, dans le musée rénové, suivra un déroulement chronologique de l'épopée des hussards de 1545 à 1945.

    Read More
  • LLe musée Massey

    LLe musée Massey

    Le musée Massey porte le nom de son père fondateur : Placide Massey (1777-1853). Ce botaniste, horticulteur de talent et directeur du Potager de l’Orangerie du Parc de Versailles, achète, entre 1825 et 1852, aux abords de la ville, onze hectares de terrain pour y poser sa demeure au cœur d’un arboretum aux essences rares.

    Read More
  • MMultimédia

    MMultimédia

    Les nombreux outils d'aide à la visite restituent dans leur contexte historique les objets présentés et ouvrent de nouveaux espaces aux collections et aux connaissances.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

HHistoire des collections

Marcel Boulin,

nommé à la direction du Musée Massey en 1955, cherche une identité forte à l’établissement, en relation avec l’histoire de la région. Il découvre le lien entre le cheval tarbais et la présence des régiments de hussards à Tarbes.

Ce jeune conservateur, suscitant les dons et les dépôts, s’engage dans une collecte massive d’objets évocateurs de 500 ans de l’histoire des Hussards de trente quatre nations. Les trois plus importantes donations faites au musée depuis 1955 sont celles de la famille Prat, de James N.B Hill et de Pierre Chanfrau.

Inauguré en 1965 par Pierre Messmer, ministre des Armées, le Musée des Hussards présente neuf cent quatre-vingts objets consacrés aux régiments de hussards à travers le monde du 15e siècle à nos jours. En 1975, une nouvelle salle est ouverte au rez-de-chaussée (salle Est). Dans un rapport, Marcel Boulin mentionne que le musée manque toujours d’espace, « la situation s’est aggravée par l’accroissement considérable des collections. A cet égard et en conséquence, il n’est pas exagéré de dire et d’affirmer que la situation de ce musée est extrêmement grave et que son avenir est considérablement compromis  par le fait qu’il ne peut s’extérioriser et montrer ce qu’il possède ».

De 1955 à 1980, Marcel Boulin consacre le plus clair de son temps à l’aboutissement d’un « Musée International des Hussards ». De 1984 à 1997, sans travaux, le Musée des Hussards perd progressivement de sa superbe. Plusieurs projets architecturaux et muséographiques se sont succédé. En novembre 1997, l’établissement ferme ses portes définitivement, un vaste chantier des collections est entrepris : études historiques et scientifiques, opérations de conservations préventives et curatives, restaurations …

Le Musée des Hussards de Tarbes, présente aujourd’hui la collection la plus complète  en France et à l’étranger.

Contactez Nous

Musée Massey Tarbes
1 rue Achille Jubinal
65000 Tarbes
au sein du Jardin Massey
+33 5 62 44 36 95

Lettre d'information

Si vous souhaitez recevoir la lettre mensuelle du musée Massey, merci de laisser votre nom et votre email ci-dessous.

Ils parlent de nous !

We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.