FrançaisAnglaisEspagnol

HHistoire des collections

Marcel Boulin,

nommé à la direction du Musée Massey en 1955, cherche une identité forte à l’établissement, en relation avec l’histoire de la région. Il découvre le lien entre le cheval tarbais et la présence des régiments de hussards à Tarbes.

Ce jeune conservateur, suscitant les dons et les dépôts, s’engage dans une collecte massive d’objets évocateurs de 500 ans de l’histoire des Hussards de trente quatre nations. Les trois plus importantes donations faites au musée depuis 1955 sont celles de la famille Prat, de James N.B Hill et de Pierre Chanfrau.

Inauguré en 1965 par Pierre Messmer, ministre des Armées, le Musée des Hussards présente neuf cent quatre-vingts objets consacrés aux régiments de hussards à travers le monde du 15e siècle à nos jours. En 1975, une nouvelle salle est ouverte au rez-de-chaussée (salle Est). Dans un rapport, Marcel Boulin mentionne que le musée manque toujours d’espace, « la situation s’est aggravée par l’accroissement considérable des collections. A cet égard et en conséquence, il n’est pas exagéré de dire et d’affirmer que la situation de ce musée est extrêmement grave et que son avenir est considérablement compromis  par le fait qu’il ne peut s’extérioriser et montrer ce qu’il possède ».

De 1955 à 1980, Marcel Boulin consacre le plus clair de son temps à l’aboutissement d’un « Musée International des Hussards ». De 1984 à 1997, sans travaux, le Musée des Hussards perd progressivement de sa superbe. Plusieurs projets architecturaux et muséographiques se sont succédé. En novembre 1997, l’établissement ferme ses portes définitivement, un vaste chantier des collections est entrepris : études historiques et scientifiques, opérations de conservations préventives et curatives, restaurations …

Le Musée des Hussards de Tarbes, présente aujourd’hui la collection la plus complète  en France et à l’étranger.